Login form

Une 10e amende pour le supermarché B.K. en trois ans

Cinq amendes pour des infestations de coquerelles et autant pour une propreté «lamentable» semblent avoir finalement convaincu le proprio de faire le ménage.

Lire la nouvelle

La dernière amende salée et une menace de fermeture ont aussi aidé.

Le Super marché B.K. du 690 rue Jean-Talon Ouest est le commerçant québécois encore en activité à avoir reçu le plus d’amendes pour insalubrité, selon les recherches du Journal. Il en a reçu 10 depuis un an et demi, pour un total de plus de 20?400$.

«Il est sur la liste noire des commerces que je surveille personnellement de très près», dit Myrta Mantzavrakos, chef de division à l’inspection des aliments de la Ville de Montréal.

La dernière en lice, reçue en juin dernier, est de 4500$ pour sa malpropreté, la plus importante donnée par un juge pour ce commerce.

Il faut dire que la vingtaine de photos déposées en preuve par les inspecteurs sont sans équivoque sur la somme de ménage qu’il restait à faire avant de satisfaire aux règles d’hygiène de base. Le Journal publie une douzaine d’entre elles sur son site web.

Lors de l’avant-dernière amende donnée au commerce en août 2013, les inspecteurs qualifiaient l’état des lieux de «lamentable».

Le rapport, déposé à la Cour municipale en juin 2014 suite à une visite en août 2013, parle de «malpropreté avancée» et d’odeurs nauséabondes un peu partout dans le supermarché.

Sale et puant

C’était entre autres le cas dans le frigo de la boucherie, où on a remarqué une accumulation de sang et de glace au fond ainsi que des résidus de viande autour des portes coulissantes. De l’eau sale dégoulinait sur de la viande, qu’il a fallu jeter.

Plus loin, le hache-viande était rempli de viande séchée, preuve qu’il n’était pas nettoyé fréquemment. L’inspectrice a constaté une odeur désagréable à la sortie de l’appareil.

L’entrepôt du sous-sol faisait pitié à voir malgré les nombreuses remontrances des inspecteurs au fil des ans. Comme le plancher, qui était recouvert d’un liquide blanchâtre. Dans la chambre froide des produits laitiers, «il était difficile de rester en équilibre debout tellement le plancher était gluant», précise une inspectrice.

Le plafond de la chambre froide à légumes était quant à lui tapissé de rouille, alors que le plancher de celle des fruits était plein de matières en décomposition.

Près de la fermeture

Ce Super marché B.K. est depuis un an inscrit de force au programme Gestion des risques supérieurs, qui permet à la Ville de suivre de façon plus étroite ses plus mauvais joueurs.

«En avril dernier, nous avons rencontré le commerçant pour lui dire que la prochaine infraction imposerait la fermeture du commerce pour 30 jours, dit Mme?Mantzavrakos. Nous sommes passés le 21 mai et tout était entré dans l’ordre. Certains semblent avoir besoin de cette menace pour régler un problème.»

«C’est un gros supermarché, ça a été long à régler», explique le propriétaire, Bilal Bakar.




Publicité

Dernières Actualités nationales & internationales

  • Image par défaut

    Nouveau-Brunswick: les progressistes-conservateurs l’emportent par un seul siège

    National Le Devoir
    Les électeurs néo-brunswickois ont tourné le dos au bipartisme auparavant bien ancré dans la province. Les tiers partis ont récolté suffisamment de sièges pour détenir la balance du pouvoir, alors que libéraux et progressistes-conservateurs arrivent pratiquement ex aequo dans cette course qui se terminera sans doute par l’élection d’un gouvernement minoritaire. Lire la suite
  • Le chef du PLQ, Philippe Couillard

    Les chefs ouvrent leurs livres

    National Le Devoir
    Entrevue éditoriale avec Philippe Couillard, chef du PLQ Le candidat libéral au poste de premier ministre répond aux questions de notre équipe. Lire la suite
  • Image par défaut

    Couillard veut un référendum sur le mode de scrutin

    National Le Devoir
    Le chef libéral Philippe Couillard serait prêt à déclencher une autre élection, ou même à convoquer un référendum, pour s’assurer de bloquer toute tentative de réforme du mode de scrutin. « Il faut avoir l’assentiment des partis politiques. Ou alors il faut demander au peuple de se prononcer sur une chose aussi fondamentale », a-t-il déclaré lundi, lors d’une table éditoriale avec Le Devoir. Lire la suite
  • Image par défaut

    Une vision en décalage avec la réalité

    National Le Devoir
    Dans le cadre de la campagne électorale québécoise, Le Devoir répond dans de courtes capsules vidéo aux questions de ses lecteurs. Petite entorse à la règle aujourd’hui, toutefois : plutôt que de répondre à vos questions, nous analysons vos réponses. Lire la suite
  • Image par défaut

    Bill Blair présente ses excuses

    National Le Devoir
    La confusion entourant le nombre de migrants en situation irrégulière renvoyés du Canada a forcé le ministre de la Sécurité frontalière, Bill Blair, à présenter ses excuses lundi. Le ministre Blair a prêté le flanc à la critique lors d’une entrevue accordée à Global News au cours du week-end, pendant laquelle il a affirmé que l’« écrasante majorité » des demandeurs d’asile ayant traversé la frontière hors des points d’entrée officiels dans les 21 derniers mois avaient quitté le pays…
  • Image par défaut

    Trudeau en mission de séduction à l’ONU

    National Le Devoir
    Justin Trudeau passe le début de la semaine à New York, pour profiter de la tenue de l’Assemblée générale des Nations unies afin d’y poursuivre sa campagne en vue d’obtenir un siège temporaire au Conseil de sécurité de l’ONU. Mais l’un de ses anciens conseillers prévient que le vote n’est pas gagné d’avance. Lire la suite
  • Image par défaut

    Le Nouveau-Brunswick en voie d'élire un gouvernement minoritaire

    National Le Devoir
    Les électeurs néo-brunswickois ont tourné le dos au bipartisme auparavant bien ancré dans la province. Les tiers partis ont récolté suffisamment de sièges pour détenir la balance du pouvoir, alors que libéraux et progressistes-conservateurs arrivent pratiquement ex aequo dans cette course qui se terminera sans doute par l’élection d’un gouvernement minoritaire. Lire la suite
  • Image par défaut

    Les milieux humides dans le viseur de la CAQ

    National Le Devoir
    Amos — Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, envisage de modifier les règles de conservation des milieux humides et hydriques fixées par le gouvernement libéral. Celles-ci constituent, selon lui, des entraves au développement économique. « Est-ce que les règlements manquent de bon sens quand il s’agit des milieux humides ? » a-t-il demandé lors d’un arrêt de campagne à la mine Eldorado Gold à Val-d’Or, lundi. Lire la suite
  • Image par défaut

    QS se défend de manquer de transparence

    National Le Devoir
    Québec solidaire (QS) s’est défendu lundi de vouloir cacher certaines des intentions contenues dans son programme de parti — mais peu mises en valeur lors de la présente campagne électorale —, dont sa volonté de nationaliser plusieurs secteurs économiques. « Non [on n’évite pas d’en parler]. Lire la suite
  • Image par défaut

    Lisée refuse les parallèles avec le Bloc de 2011

    National Le Devoir
    Sainte-Agathe-des-Monts — Jean-François Lisée n’a pas l’impression de jouer dans le même film que celui qui a mis Gilles Duceppe en vedette en 2011 : il n’y a pas de comparaison à faire entre les deux campagnes mettant aux prises un parti souverainiste face à la montée d’un parti progressiste (dans un cas, Québec solidaire ; dans l’autre, le Nouveau Parti démocratique), a-t-il dit lundi. Lire la suite