Analyse: les distorsions de M. Trump

Le président américain en remet. Aux « crétins » de la Réserve fédérale, Donald Trump ne demande plus une baisse marquée, mais bien des taux au-dessous de zéro. Comme si l’Europe n’enseignait pas que les taux négatifs ne riment pas avec vigueur économique.

Lire la suite



Publicité

Dernières actualités économiques

  • Image par défaut

    Face au COVID-19, la confiance des marchés s’effrite

    Économie Le Devoir
    La menace croissante que représente la propagation du coronavirus pour l’économie mondiale a de nouveau entraîné le repli des marchés jeudi, certains indices ayant accumulé une telle baisse depuis leur récent sommet qu’ils ont franchi le seuil de 10 % permettant d’évoquer une correction boursière. Lire la suite
  • Image par défaut

    Une nouvelle aide publique à l’économie de plus en plus prévisible

    Économie Le Devoir
    L’épidémie de COVID-19 dans une économie mondiale déjà fragile, mais aussi une pluie d’imprévus économiques au Canada laissent de plus en plus entrevoir une baisse imminente des taux d’intérêt, mais peut-être pas seulement. Officiellement, il est encore trop tôt pour savoir si les économies développées auront besoin d’un autre coup de pouce des pouvoirs publics pour éviter le pire au cours des prochains mois. Lire la suite
  • Image par défaut

    L’embargo chinois sur la viande a fait mal à Olymel

    Économie Le Devoir
    L’embargo chinois sur les importations de viande canadienne en 2019 a nui aux résultats de la Coop fédérée, désormais appelée Sollio groupe coopératif, lors du dernier exercice. Et la direction avoue que le coronavirus et les barrages autochtones lui causent maintenant d’autres difficultés. Lire la suite
  • Image par défaut

    Les multinationales cherchent à limiter les effets de l’épidémie

    Économie Le Devoir
    Devant la propagation de l’épidémie causée par le nouveau coronavirus, les entreprises cherchent des solutions pour protéger leurs salariés tout en tentant de limiter le manque à gagner causés par les perturbations. La quasi-totalité des multinationales installées en Chine sont touchées par la crise : pénuries de matériel, manque de main-d’oeuvre, impossibilité de se déplacer… contraignant les entreprises à l’imagination : le constructeur automobile britannique Jaguar Land Rover a dû importer…
  • Image par défaut

    Le coronavirus force la firme WSP à s’ajuster en Chine

    Économie Le Devoir
    À l’instar de plusieurs entreprises à travers le monde, la firme d’ingénierie québécoise WSP Global doit modifier certaines de ses façons de faire en Chine alors que le nouveau coronavirus continue à se propager. La multinationale établie à Montréal a demandé à ses employés qui se trouvent dans ce pays, qui est l’épicentre de l’épidémie, de travailler à domicile, ce qui affectera inévitablement leur productivité. Lire la suite
  • BMR sur le qui-vive

    Économie Journal de Montréal
    Les blocages ferroviaires et le coronavirus, qui complique l’importation de marchandises de la Chine, risquent d’avoir des impacts sur nos tablettes l’automne prochain, a prévenu hier le grand patron du quincaillier BMR. • À lire aussi: Olymel veut une usine en Chine Lire la suite
  • La TVQ imposée aux géants du web 4 fois plus payante que prévu

    Économie Journal de Montréal
    Les efforts de Revenu Québec pour percevoir la taxe de vente du Québec (TVQ) auprès des géants du web ont rapporté gros. Pour l’an 1, le butin s’élève à 100 millions $, soit presque quatre fois plus que prévu initialement. • À lire aussi: Une mine d’or de 340M$ pour les hôtes québécois Lire la suite
  • Image par défaut

    Une mine d’or de 340M$ pour les hôtes québécois

    Économie Journal de Montréal
    La plateforme d’hébergement Airbnb s’est avérée une mine d’or pour les hôtes en 2019 qui se sont partagé un butin de 340 millions $, a appris Le Journal. Depuis janvier, après un an dans le clan des récalcitrants, la société américaine s’est aussi soumise à la Loi sur la taxe de vente du Québec (TVQ). Lire la suite
  • Image par défaut

    Olymel veut une usine en Chine

    Économie Journal de Montréal
    Le géant québécois Olymel a vu son excédent (profits) plonger de 100,8 millions $, ou 60%, de 167,9 millions $, en 2018, à 67,1 millions $ l’an dernier en raison de l’embargo chinois. «Les résultats de la division viandes (Olymel) ont été affectés par des événements importants, dont l’embargo chinois sur les importations de viande canadienne, qui ont eu un impact négatif sur ses performances, particulièrement dans le secteur du porc frais », a indiqué par communiqué jeudi La Coop fédérée, qui…
  • Image par défaut

    Face au coronavirus, tous les indices terminent dans le rouge

    Économie Le Devoir
    La menace croissante que représente la propagation du coronavirus pour l’économie mondiale a de nouveau entraîné le repli des marchés jeudi, certains indices ayant accumulé une telle baisse depuis leur récent sommet qu’ils ont franchi le seuil de 10 % permettant d’évoquer une correction boursière. Lire la suite